Une prévention essentielle face aux maladies liées à l’amiante

 

   Qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un minéral fibreux de la famille des silicates, présent dans des roches amiantifères.

Une fois broyées, ces roches amiantifères, peuvent servir à fabriquer un matériau nommé “amiante”.

Ce matériau est utilisé dans le secteur du bâtiment et de l’industrie.

“L’amiante” est une matière composée de fibres invisibles, 700 fois moins épaisses qu’un cheveu.

Ces fibres sont capables de flotter parmi les poussières de l’atmosphère.

    Ces fibres sont-elles nuisibles à la santé ?

Les filaments d’amiante peuvent provoquer des maladies respiratoires et peuvent même se déposer dans les poumons (pathologie cancéreuse, affections bénignes pulmonaire de la plèvre).

    Qui est le plus exposé à l’amiante aujourd’hui ?

Certaines activités génèrent des contacts bien moins importants avec l’amiante.

En effet, certains professionnels, peuvent être exposés à l’amiante, vu qu’ils travaillent dans des bâtiments qui en contiennent, comme les plombiers, les électriciens, les chauffagistes,…

Depuis 1992, les risques d’inhalation de poussières d’amiante touchent surtout, les salariés de la démolition, la réhabilitation et surtout les employés des filières des déchets.

Dans les années 1950, les principaux métiers concernés ont été ceux de la production et l’installation de matériaux amiantés.

Mais aussi, les travailleurs qui intervenaient sur les matériaux déjà installés, étaient les premiers atteints (à cette époque).

L’amiante a été interdit en France depuis des années, mais, cependant, il reste présent dans de nombreux bâtiments et sites industriels.

En effet, le secteur de la construction, a largement employé cette matière depuis plus d’un siècle.

Ce dernier, a servi à fabriquer de nombreux produits : on prend l’exemple de l’amiante-ciment, les matériaux d’isolation phonique (fibre en vrac), les revêtements routiers, les produits d’étanchéité, les carreaux de feutre, les faux plafonds, et les produits ininflammables de l’isolation thermique (les panneaux isolants, les isolants pour tuyauterie).

Afin d’éviter les risques qui y sont liés, la réglementation impose aux propriétaires : d’éventuels travaux, une recherche systématique, et une évaluation des risques par un technicien qualifié (ou un contrôleur technique agréé).

 

  Maladie professionnelle : prise en charge

Si vous êtes atteint d’une maladie professionnelle, Filiassur peut vous prendre en charge à 100 %.

Cette assurance peut couvrir jusqu’à 150 % vos frais médicaux, frais d’analyse, ou vos frais de pharmacie qui sont liés à votre maladie professionnelle.

Avec Filiassur assurance, vous pouvez percevoir des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail (lié à une maladie professionnelle).

Avec cette compagnie, vous pouvez également, bénéficier, d’une indemnité temporaire d’inaptitude pendant une durée de trois mois.

Donc, tous vos soins chirurgicaux et médicaux seront intégralement remboursés.

 

  Quelles sont les précautions à prendre ?

Que ce soit dans la sphère professionnelle ou privée, il faut éviter au maximum d’être exposé à de l’amiante.

Chaque salarié doit bénéficier d’une surveillance médicale.

C’est une démarche préventive qui permet de dépister (plus précocement) une éventuelle maladie due à l’inhalation d’amiante.

Dans le cas où, vous avez été exposé à l’amiante d’une manière active, un scanner thoracique vous sera exposé, pendant une durée minimale cumulée d’un an.