La France : une société de confiance

 

Mathieu Laine, l’essayiste, et le conseiller d’Emmanuel Macron souhaite voir la France comme une société propice à la lutte des classes, autrement-dit, une société de solidarité.

La lutte des classes est un concept apparu au XIXe siècle chez les libéraux français, qui explique les tensions et les enjeux dans une société divisée en classes sociales.

C’est une théorie qui a été adoptée par les communistes, les syndicalistes, les communistes et par beaucoup d’autres courants.

 

  La lutte des classes est-elle toujours d’actualité ?

80 % de la population pense que la lutte des classes existe toujours.

Pour eux, ce phénomène est une réalité !

Au jour d’aujourd’hui, la lutte des classes se manifeste par des mouvements sociaux (manifestations, grèves, …).

Elle améliore à son tour, les conditions de vie des travailleurs.

Ses manifestations ont pour but d’empêcher les licenciements, de demander la création de nouveaux emplois, d’augmenter le pouvoir d’achat, d’exiger du patronat des augmentations des salaires…

Généralement, ces grèves sont contre les conditions pénibles du travail.

L’union des travailleurs et la lutte des classes sont les principaux agents du capitalisme.

 Le capitalisme est un concept politique, économique et sociologique, qui s’appuie sur l’initiative individuelle et la propriété privée.

Il réclame la disparition des lois sociales !

Selon Mathieu Laine, la lutte des classes doit être exprimée à travers l’action politique (elle représente le moteur des transformations de l’histoire moderne et des sociétés).

 

  Lutter contre les inégalités : le premier défi du nouveau président

Tous les phénomènes systémiques (structurels) peuvent créer et aggraver les inégalités.

L’inégalité est préjudiciable à la qualité des relations dans les domaines publics, à l’atténuation et à la croissance de la pauvreté.

Elle constitue une grande menace pour le développement socio-économique sur le long terme.

Auparavant, la France était la plus riche, mais aussi, la plus inégalitaire.

Cette inégalité a mené à un réel épuisement de la solidarité au sein de la société.

Aujourd’hui, avec le nouveau président de la République française, Emmanuel Macron, les inégalités sociales tendent à se réduire.

Il a mis en place des mesures destinées à améliorer la justice sociale et à réduire les inégalités.

 

 

   Comment réduire les inégalités sociales ?

– L’explosion de l’écart entre les différentes classes (riches, moyennes et pauvres) joue un rôle fondamental dans la réduction des inégalités sociales.

– Hausser le salaire minimum, peut à la fois réduire les inégalités, mais aussi, s’attaquer à la pauvreté !

– Favoriser la syndicalisation est aussi une autre voie qui peut réduire l’inégalité.

– Pour réduire les inégalités des revenus, il faut utiliser la fiscalité.

La mise en œuvre de ces projets, peut requérir une ferme volonté politique !

Donc, il est recommandé d’appliquer des politiques qui prêtent attention aux besoins des populations marginalisées et désavantagées (un principe universel).

 

  Lutter contre la discrimination :

Les discriminations dépendent dans la plupart du temps de l’origine sociale ou encore de l’âge.

Elles sont généralement, d’ordre sexuel.

Les inégalités hommes et femmes dans le domaine professionnel, notamment, les discriminations, doivent être punies par la loi.