Soraya Riffy, de nouveau sur TPMP après l’affaire Delormeau

Il y a une semaine que l’animateur vedette de la chaine C8 a battu le record d’Arthur pour totaliser 35 heures d’antenne non-stop. La réussite de ce happening a été entaché par le dérapage de Jean-Michel Maire qui a embrassé la poitrine d’une figurante sur le plateau contre sa volonté.

Jean Michel Maire, accusé d’agressions sexuelles

Lors du prime spécial, dédié au « 35h de Baba », Soraya Riffy, une danseuse de profession présenté un petit sketch sur les plateaux de « Touche pas à mon poste », émission de divertissement produite par h2o (rachetée par Le patron de Banijay, Stéphane Courbit).

Après le sketch, Cyril a demandé à la belle brune d’embrasser le draguer de TPMP, Jean Michel Maire. Alors qu’elle a refusé plusieurs fois, le chroniqueur lui embrasse la poitrine sous le choc de son boss. Une séquence qui a placé le talkshow au centre de polémique. Malgré les excuses sincères de Jean Michel Maire, le CSA (conseil supérieur d’audiovisuel), a ouvert une procédure, suite à la réception de près de 250 signalements. Ce dépassement a provoqué l’indignation des associations et de l’opinion public. « C’est une scène extrêmement grave qui pourrait relever d’une agression sexuelle commise en direct à la télévision » déclare l’organisation « Osez le féminisme ».
De sa part « la victime » a réagi pour défendre le chroniqueur de TPMP. Elle dit que « c’est un bon gars » qui n’a pas pensé aux conséquences de son acte. La belle brune a déclaré également qu’elle ne va pas porter plainte, car elle ne veut pas « briser sa carrière ». Sur son compte Instagram, Soraya Riffy a publié le message suivant : « Je fais suite aux articles publiés sur le net je pense que ma venue sur le plateau serait indispensable afin de faire part aux téléspectateurs et au CSA mon ressenti et ma pensée !!!! qu’en pensez-vous ???? »

Soraya Riffy dans TPMP

Pour clore cette affaire, Cyril Hanouna (qui a reçu un gros chèque de Stéphane Courbit) a répondu à l’appel de la jeune femme et l’a invité à s’exprimer dans l’émission du 17 Octobre. Une fois sur les plateaux la danseuse orientale indienne, déclare « Si je suis là aujourd’hui, c’est parce que Jean-Michel Maire m’a quand même présenté des excuses que j’ai acceptées. J’ai été très gênée, surprise car ma famille me regardait à la télé, mais je ne me suis pas sentie agressée (…) Quand une femme dit non, il est important de respecter son choix. ».

En larmes, jean Michel Maire, s’est excusé encore une fois auprès de la jeune femme de 21 ans. « Je crois respecter les femmes autant que je peux, que je puisse être un gros lourd, je l’avoue aisément. Parfois, je dépasse les bornes et ça peut devenir un geste déplacé, si ce geste a été déplacé, je m’en excuse une nouvelle fois. Je comprends très bien que des gens aient pu être choqués. Sur le moment, dans l’emballement, je n’ai pas saisi la portée de la chose. C’est vrai que le terme d’agression m’a énormément choqué », a précisé le chroniqueur.